[courotaf.fr]

Et surtout ne viens pas te plaindre!

Assis sur ce caillou à attendre le 4x4 de l'organisation qui va me ramèner au ravito de Valfroide, c'est à peu près ce qui me passe par la tête. Laurent (? désolé mais j'ai un problème avec la mémorisation des prénoms) est face à moi, sympa comme tout, des coureurs l'on prévenu qu'un gars trainait la patte dans la descente du vallon du Goléon, il est venu à ma rencontre et m'a conseillé de ne pas risquer d'agraver ma patte folle en finissant à pied.

C'est clair maintenant. Ma patte folle, c'est pas la faute à pad'bol. Ça m'est revenu petit à petit pendant cette re-descente du vallon, plus longue que la montée...

Cette douleur qui c'était faite sentir après le repas coureur des Allogbroges, cette sensation de grincement en pliant le genou, cette descente de la roche du Corbeau que j'ai du finir en marchant, l'illusion que ça va finalement la semaine dernière...

Non, c'est vraiment pas les alertes qui ont manquées, c'est juste moi qui ne les ai pas écoutées et/ou entendues.

Bref, je suis assis sur ce caillou à attendre le 4x4 de l'organisation qui va me ramener au ravito de Valfroide.

J'ai un peu honte: les courses je m'y inscrit pour aller plus loin, plus longtemps, pour arriver au bout, pour la logistique des ravitos et du balisage, mais pas pour casser la machine. Attendre un lift pour se faire renmener au départ, c'est pas du tout l'idée non plus. Et avec ce petit sentiement de culpabilité d'être aller au casse-pipe par manque de clairvoyance, c'est pas vraiment glorieux.

...et Belledonne fin aout?

demande le médecin avec un regard en coin. Il confirme le diagnostic: syndrome de l'essuie-glace ou tendinite du tendon du fascia lata. Maintenir l'Échappée Belle dans ces conditions c'est partir sur un protocole de guérison en un mois, pratique courante avec ses patients pressés, mais c'est aussi sur ceux-ci que la rechute est plus probable, compliquant la guérison...

J'ai déjà beaucoup progressé depuis mes récents débuts, un peu de répis ne me semble vraiment pas excessif. Mon seul véritable objectif est de parcourir la montagne aussi vieux que possible, donc je vais prendre le temps de réparer la machine avant reprendre la course en montagne.

En attendant, je prends mon mal en patience et mes prochain rendez vous seront:


Merci à l'organisation et spécialement ceux qui m'ont pris en charge, notamment Laurent (?), qui c'est occupé de moi cette année, aussi sympatiquement que l'année dernière (il était serre-fil, et j'avais fais le dernier quart du parcours avec lui)